Produits historiques

CONFÉRENCES

-        Conférences à thématique générale :

     Les prénoms féminins dans le Bas-Languedoc au Moyen-Âge : Ermengarde, Richilde, Azalais… des prénoms féminins qui ont été utilisés pendant des siècles ! Les prénoms féminins en Languedoc au Moyen âge sont un moyen de connaitre notre héritage romain et germanique dans la façon de nommer les personnes et par le catalogue des prénoms. Au XIVe siècle l'Église a imposé d'autres prénoms au moment même où se constitue le "nom de famille", celui du père, etoù la femme devient mineure.

Nourriture et alimentation de nos ancêtres cévenols : Les changements des régimes alimentaires ont été importants depuis le début du XXe siècle, modifiant corpulence, taille, santé et espérance de vie. Que mangeaient nos ancêtres  aux XVIIIe et XIXe siècles ? Quels étaient les produits des ressources locales ? Quelle était la place des aliments importés ? Quels étaient les codes concernant la nourriture ? 

-    Artisans et artisanat en hautes Cévennes avant la Révolution : artisanat de la laine, les débuts de la soie, les constructeurs, les couteliers, les cloutiers, les serruriers, les meuniers, les faiseurs de bas, les mangonniers et les regrattiers, les blanchiers etc.

-    De l’illusion à la désertification, les hautes Cévennes de la révolution à 1914 : Comment les hautes Cévennes ont vécu le passage de l''ancien régime à l''époque contemporaine, comment les élites ont pensé le changement et la possibilité de vivre dans ces pays, comment s''est effectuée la désertification, sous quelles impulsions ? Les Cévenols auraient-ils pu résister.

-    Des Cévenols et des néos : histoires du peuplement des Cévennes :    Terres de refuge et terres de passage, les Cévennes ont été peuplées par des populations les plus diverses depuis la préhistoire à nos jours, comme on peut le noter dans les changements de patronymes. Qu''est ce donc qu''un Cévenol ?

-     Le châtaignier dans l’histoire cévenole : le châtaignier a une histoire qui commence à être bien connue. Son expansion maximum date du XVIe-XVIIe siècle, ce n'est qu'au XIXe siècle qu''il est devenu "l''arbre à pain" alors qu'il a toujours été un arbre bon à tout faire dans la culture paysanne.

     La vigne et le vin en Cévennes :  la vigne cévenole a bien existé avant le phylloxéra. Où cultivait-on ? Quel type de vin ? La toponymie relative à ces cultures... et puis le phylloxéra et les plants américains..

    La crise viticole et l’opinion publique dans le Gard en 1907 : la grande crise viticole de l'Aude a été vécue par les habitants du Gard qui l'ont suivie et accompagnée.

-  La vie quotidienne des paysans de la haute vallée de la Cèze à la fin du XIXe siècle :conférence est accompagné d''outils et d'objets qui retracent cette vie quotidienne et son évolution, découverte de l'objet mystère.

-   
UNE CONFERENCE DE DÉCOUVERTE DES CEVENNES

     Lire la Cévenne, comprendre les paysages et l’histoire : une conférence spéciale pour ceux qui ne connaissent pas les Cévennes et qui souhaitent découvrir et comprendre le patrimoine grand et petit qu'ils verront au cours de leurs visites.


   En réserve et à la demande :

-      La Regordane : itinéraire religieux et marchand du Xe au XIIIe siècle

-        La seigneurie de Verfeuil (Chamborigaud), des Verfeuil aux Grimoard

-        La seigneurie de Montclar (Vialas) : une puissante seigneure, Almuèis de Montclar

-      Les Chevaliers pariers de la Garde Guérin 

-      La seigneurie du Champ : les Altier de Borne

-      Histoire de l'église de Génolhac

LLes Dominicains à Génolhac (1304-1789)

-        Les réformés de Génolhac et leurs temples 1563-1810

-        La guérilla catholique anti-camisard dans les Hautes Cévennes (1702-1704

-        Les mines royales de plomb argentifère de Villefort (XVIIIe siècle)

-        Eté 1944 dans la haute vallée de la Cèze

Tarifs des conférences avec diaporamas : 50 euros et 0,34 ct du km.